Définition 

Les implants pectoraux permettent à tout âge d’augmenter le volume pectoral en recréant une projection avec un aspect naturel et visiblement plus musclé.

Principes

Les implants pectoraux sont des prothèses en gel de silicone imitant parfaitement le muscle. Le choix de la forme et de la taille de l’implant se fait en fonction de la morphologie et des attentes du patient.

L’implant pectoral est logé sous anesthésie générale sous le muscle pectoral. 

 

Intervention

La cicatrice cutanée est cachée sous le pli naturel de l’aisselle (voie axillaire) et reste donc très peu visible.

En fin d’intervention un pansement modelant, avec des bandes élastiques en forme de soutien-gorge, est confectionné.

Suites opératoires

Les suites opératoires sont en général peu douloureuses, ne nécessitant que des antalgiques simples.

Un gonflement (œdème) et des ecchymoses (bleus) des seins, ainsi qu’une gêne à l’élévation des bras sont fréquemment observés.

Le premier pansement est retiré au bout de 24 heures et remplacé par un soutien-gorge assurant une bonne contention.

Le résultat

Des gonflements et de légères ecchymoses peuvent apparaître les premières semaines postopératoires au niveau des pectoraux. Ceux-ci s’estompent dans les premières semaines postopératoires.

Une sensation de tension est ressentie les jours suivants la pose des implants pectoraux, cette sensation peu agréable est atténuée et contrôlée grâce à la prise d’un traitement adapté prescrit par le chirurgien.

L’activité sportive peut être reprise après 1 ou 2 mois postopératoires. Le port d’un vêtement de contention est prescrit pendant 1 mois jour et nuit postopératoire afin de limiter les chocs.