DEFINITION

La gynécomastie désigne une glande mammaire hypertrophiée chez l’homme, d’un seul côté ou des deux côtés.

Lorsque la gynécomastie est due à un excès de graisse sans atteinte de la glande mammaire, on parle d'adipomastie plutôt que de gynécomastie graisseuse.

Dans la plupart des cas, l'hypertrophie mammaire chez un homme est une combinaison de graisse et de dérèglement hormonal. On effectue alors une gynécomastie combinée, associant une liposuccion à l'ablation de la glande mammaire.

INTERVENTION

Lorsque la gynécomastie est due à un excès de graisse, on pratique une liposuccion.
Il introduit une fine canule par de petites incisions et aspire la graisse. Les incisions sont ensuite suturées.
Quand une gynécomastie très importante est associée à un excès cutané, on enlève un segment de peau pour redraper le thorax. Dans ce cas, le chirurgien étend l’incision au-delà de l’aréole et la cicatrice sera plus longue et plus visible.

L'opération de gynécomastie est légère et peu douloureuse.

SUITES POST OPERATOIRES

Le patient porte pendant 15 jours un pansement compressif pour appliquer une pression uniforme sur la poitrine, de façon à réduire l'enflure qui persiste pendant 3 mois.

Entre le 7e et le 8e jour, le chirurgien retire les fils en cas de gynécomastie glandulaire.
L’œdème et les ecchymoses se résorbent généralement en 15 jours.

Dès le 3e jour, le patient peut reprendre les activités qui ne nécessitent pas d’effort physique. On conseille d'attendre la 6e semaine pour recommencer les activités sportives.

Le résultat chirurgical est souvent très satisfaisant. Le résultat est définitif pour une gynécomastie glandulaire et durable en cas d’adipomastie à condition que le patient fasse attention à son alimentation.